dimanche, juin 23, 2024

Développer la culture de l’excellence[Interview avec Mm Nelly Tshela ]

- Advertisement -spot_imgspot_img
- Advertisement -spot_imgspot_img

 

Je suis ravie d’accueillir Madame Nelly Tshela Mutay,

Surtout connue pour être juriste, écrivaine à succès en RDC et initiatrice du concours Féminin d’éloquence. Elle maitrise bien l’art de nourrir les gens avec ses conseils. Et ceci à travers ses livres et conférences.

Faire grandir les autres est l’une des missions de Nelly  Tshela , qui met un point d’honneur avec le public et toute personne intéressée par la question du leadership.

Je vous laisse découvrir le parcours de Nelly Tshela mutay et ses meilleurs conseils sur comment développer la culture de l’excellence.

C’est parti !

 

1.Bonjour chère Nelly, merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Pouvez-vous en dire plus sur vous et votre parcours?

Je suis Nelly Tshela Mutay Juriste, Agrégée en langue française, Conférencière et consultante en Leadership vertueux.

J’ai travaillé de nombreuses années comme préfet des études et Professeure de français, pour répondre aux attentes que j’ai rencontrées sur mon parcours professionnel.

Je suis également habilitée correctrice et évaluatrice des examens DELF et DALF (Diplôme d’étude en langue française et Diplôme approfondi en langue française).

Je suis Initiatrice du Concours Féminin d’Eloquence, adressé aux jeunes écolières pendant le mois de mars, dans l’objectif de célébrer autrement le mois de la femme. Cette initiative en est à sa quatrième édition.

Je suis enfin auteure des ouvrages suivants : Développement personnel, Module expression orale, Module expression écrite, Défis de l’éducation au siècle XXI, Prise de la parole en public et 200 motivations quotidiennes pour un développement personnel. Ces ouvrages peuvent être achetés sur Amazon, On les retrouve aussi à Kinshasa et Lubumbashi.

 2.Êtes-vous devenue  écrivaine par passion ou par influence?

Je suis devenue écrivaine pour répondre aux préoccupations des autres. Pour éclairer les lanternes. Pour répondre aux besoins concrets d’apprentissage, d’information et de formation que j’ai rencontrés sur mon parcours professionnel.

 3.Quels sont les compétences clés selon vous, que chaque jeune devrait développer pour bâtir le Fondement de la culture de l’excellence au Congo Kinshasa?

 Les compétences que les jeunes doivent développer, je pourrais les résumer dans les soft skills, les compétences comportementales, les compétences requises au siècle XXI: Principalement la gestion du temps, l’intelligence émotionnelle, l’esprit d’équipe, le leadership, la résilience, la communication, etc.

En effet, Bâtir sur des fondements solides, c’est un investissement à long terme.

 4.Comment vaincre la crise d’identité et rester soi-même en tant que jeune?

La crise d’identité est vaincue lorsqu’on s’accepte tel qu’on est, avec Ses forces et ses faiblesses. Et si chaque jour on s’investit non dans la comparaison avec les autres, mais dans la lutte pour être  sa meilleure version. Si on travaille sur ses faiblesses et si on cherche, tous les jours, à franchir les marches de la quête de notre excellence.

5.Quelles sont les qualités d’un bon leader selon vous?

Principalement l’humilité pour savoir qu’on ne se suffit pas, qu’on peut apprendre des autres. Et le service comme manifestation de cette humilité.

Le courage qui comporte l’audace dans la prise des décisions et la persévérance quant à la durée de ces décisions dans le temps et dans l’espace.

 6.De quoi aimeriez-vous qu’on se souvienne de vous en tant que coach et conférencière, après avoir quitté la terre des hommes?

Question Très pertinente!

J’aimerais qu’on se souvienne que j’ai été cette personne qui avait le souci de grandir pour faire grandir les autres et non les écraser. Cette personne qui avait comme ikigai, Former, informer pour transformer. J’aimerais que l’on se souvienne que j’ai constamment nourri le souci de la transmission de mes acquis au bénéfice des jeunes

 7.Quel est l’un des meilleurs conseils que vous puissiez donner aux jeunes qui veulent se lancer dans l’entreprenariat?

 Je leur dirai que le succès n’atteint pas le paresseux. Le succès est la Somme de nos faibles commencements et recommencements. La vie est comme une pente raide et ardue à escalader.

Mais au bout de cette pente, se cache un diamant, une perle précieuse. Que cela en vaut la peine de se battre tous les jours pour exceller, Pour sortir de la médiocrité.

Votre dernier mot

Il nous appartient de changer le narratif de notre pays.

C’est un objectif noble et patriotique.

Personne ne peut le changer à notre place.

Seules nos œuvres concrètes réussiront à changer positivement le narratif de notre pays. Donc, je terminerai en disant: cher jeune, ce que tu fais, fais-le bien.

C’est ta signature sur tes œuvres.

C’est ta carte d’identité.

C’est ton occasion de changer le narratif de ton peuple.

Merci beaucoup.

 

Merci à vo us chère Nelly Mutay

 

 

 

 

 

 

 

Dites-nous ce que vous en pensez sur comment développer la culture de l’excellence. Dans les champs de commentaires ci-dessous 

- Advertisement -spot_img
emile mulumba
emile mulumbahttps://pata-tech.com
Emile Mulumba  entrepreneur, Fondateur de pata-tech & Rédacteur en chef. Une journée parfaite pour lui consiste à lire la bible et apprendre à jouer à la guitare. Vous cherchez de ressources business? Découvrez comment développer et promouvoir votre petite entreprise à l'aide de ressources  en entreprenariat , de conseils et de stratégies marketing et social media .

Articles recents

- Advertisement -spot_img

Articles similaires

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error:
× Salut ! besoin d'un coaching